Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires...

Nous vous avions informé dès le jeudi 12 mars de notre décision de ne pas jouer notre spectacle "Désir, Terre et Sang" programmé à Liège pour une raison qui n'est plus à expliquer !
Comme tout un chacun, nous sommes inquiets, fragiles et nous nous posons des questions fondamentales. Les Baladins du Miroir se veulent citoyens et ont adopté rigoureusement les consignes ministérielles de distance sociale et de confinement de toute l'équipe. Nous ne savons malheureusement pas le temps que cela va durer; en même temps, ce moment est historique et nous offre également l'opportunité d'explorer, voire d'adopter de nouveaux comportements plus responsables. Notre théâtre de toile est depuis sa création un espace de rencontre ouvert sur l'extérieur. Nous sommes "des marchands de fête" qui sans leur outil se sentent impuissants !

Mais, rassurons-nous...des temps meilleurs arriveront, le printemps frappe à la porte !
Nous continuons à créer, à préparer, à réparer, à construire, à écrire même si le rythme et les conditions de travail ont changé.

Alors que nous devions commencer en fanfare l'année des 40 ans de la troupe, ce maudit virus nous confine en semant l'angoisse sur la planète entière. Cependant, je vous promets des moments de fête inoubliables dès que nous sortirons de cette crise sanitaire...tant pis, cet anniversaire durera le temps qu'il faudra mais nous nous engageons à ne rien annuler....juste à reporter ces rendez-vous que bon nombre d'entre vous attendaient autant que nous.

Merci de votre patience....
Pour ceux d'entre vous qui étiez déjà en possession de billets pour l'une de nos représentations, sachez qu'ils resteront valables dès que nous reprendrons notre tournée...Par ailleurs, nous comprenons que certains d'entre vous aillent besoin d'être remboursés ! Si c'est votre cas, envoyez-nous un courriel(précisant la date annulée ainsi que vos coordonnées) que nous traiterons le plus rapidement possible.

Gardons espoir, soyons citoyens et solidaires !

Nous nous réjouissons de nos prochaines retrouvailles...

Pour les Baladins,

Gaspar Leclere